L’Odyssée Grand cinéma : la plus ancienne salle de cinéma de Strasbourg, promet un plaisir cinématographique sans virus

L’Odyssée de Strasbourg est l’un des plus anciens cinémas de France où la lumière tombe encore sur l’écran. C’est l’un des cinq seuls « théâtres cinématographiques » qui subsistent dans le monde. La première bobine de film a été déroulée en 1914. En soi, c’est du cinéma et cela mérite d’être mentionné. Malgré son histoire de plus d’un siècle, le cinéma d’art et d’essai n’a rien perdu de son éclat à ce jour. En février dernier, le magazine londonien Time Out a classé l’Odyssée, avec ses garnitures dorées, ses confortables sièges en peluche rouge et ses balcons ornés, au 29e rang des 50 plus beaux cinémas du monde. Le magnifique décor fait de chaque projection une expérience.

La culture française dans la crise du Corona

Avant la pandémie de Corona, les rangées de sièges de l’Odyssée étaient toujours pleines, le nombre de spectateurs stable. « Nous projetons environ 380 films par an. Une centaine d’entre eux n’ont même pas de distributeur en France », rapporte fièrement le réalisateur Faruk GUNALTAY. De nombreux cinéphiles allemands enthousiastes faisaient également partie des visiteurs réguliers avant la pandémie. La raison en était « beaucoup, beaucoup de cinéma allemand », explique Mr. GUNALTAY. Les Strasbourgeois aiment leur cinéma. En général, les Français sont très cinéphiles, ils apprécient leurs films, leurs stars locales et leurs réalisateurs. Le cinéma français est une culture. Le cinéma est au même niveau que le théâtre, la littérature et l’art. C’est pourquoi la fermeture culturelle frappe d’autant plus durement la population et la scène culturelle françaises. Pour protester contre ces fermetures forcées, une vingtaine de cinémas ont ouvert leurs portes sans autorisation en mars. Le tout s’est pourtant déroulé dans le respect de toutes les règles d’hygiène : masques, purificateurs d’air mobiles, désinfectants, distances de sécurité et taux d’occupation maximal de trente pour cent étaient censés prouver que les cinémas pouvaient agir de manière responsable. L’industrie du cinéma se dit prête à appliquer les concepts d’hygiène appropriés et à assurer la meilleure protection sanitaire possible pour les cinéphiles.

Calendrier d’ouverture avec les purificateurs d’air TAC V+

Le nombre de cas de Corona en France diminue lentement mais sûrement. Non seulement l’économie se prépare à un nouveau départ après le confinement, mais les institutions culturelles pourraient bientôt rouvrir leurs rideaux au public. Après plus de six mois de fermeture, les cinémas, musées, galeries et maisons de jeux devraient être autorisés à rouvrir à partir du 19 mai, a déclaré le président Emmanuel Macron dans une interview à des journaux régionaux.

Au cinéma « Odyssée », cette perspective d’ouverture a déclenché l’euphorie et une activité débordante portée par l’anticipation. Ils sont toujours prêts à reprendre la saison culturelle interrompue par le corona virus, affirme le directeur du cinéma Faruk GUNALTAY. La fermeture a été mise à profit pour équiper le vénérable cinéma des dernières technologies de purification de l’air. Des purificateurs d’air haute performance TAC V+ avec la technologie de filtre HEPA H14 (certifiés selon la norme EN 1822) ont été installés dans l’auditorium du cinéma et les salles attenantes. Les épurateurs d’air mobiles filtrent en permanence l’air ambiant et empêchent ainsi les aérosols potentiellement infectieux de se répandre dans le cinéma et d’être inhalés par les visiteurs. Dans l’état actuel des connaissances, les aérosols sont considérés comme les principaux vecteurs du coronavirus SRAS-CoV-2. Les experts en aérosols supposent que plus de 99 % de toutes les infections se produisent à l’intérieur, via l’air intérieur, et qu’une proportion négligeable seulement se produit à l’extérieur. C’est pourquoi la lutte contre les infections doit accorder une attention particulière aux zones intérieures.

Les dispositifs mobiles ont été installés après une consultation détaillée et une inspection du site. En raison de la situation complexe de la salle (haut plafond, grand volume de la salle), le nombre, l’emplacement et la performance des purificateurs d’air de la salle ont dû être dimensionnés de manière à ce que l’ensemble de l’air de la salle de projection soit purifié et débarrassé à 99,995 % des virus, bactéries et autres matières en suspension. Après la réouverture, les cinémas ne seront initialement autorisés à occuper qu’un tiers de la capacité réelle des sièges. Afin d’assurer la meilleure protection possible des hôtes, les purificateurs d’air TAC V+ garantissent déjà un air suffisamment purifié pour une occupation des deux tiers à l’abri des infections. « Si nécessaire, la performance de l’air des appareils peut être mise à l’échelle en ajoutant d’autres appareils afin de filtrer de manière fiable même les plus grands volumes de salles », déclare Jean-Luc JUNG, directeur  de la filiale française de TROTEC et ajoute : « Avec l’installation actuelle, l’Odyssée offre à ses visiteurs de cinéma un air plus « propre et sans virus » dans la salle de cinéma avec le nouveau départ, comme l’exige le cahier des charges pour un tiers d’occupation ».

Croquis de la pièce avec positionnement du TAC V+ le cas échéant ?

« Les masques et les sièges libres entre les spectateurs protègent contre les gouttelettes. Mais si vous êtes assis dans une salle de cinéma avec de nombreuses personnes, au bout d’un certain temps, vous allez inévitablement respirer de l’air qui a préalablement traversé les voies respiratoires d’une autre personne – et qui est peut-être contaminé par des virus infectieux », explique Jean-Luc Jung.  L’expert en purification de l’air ambiant explique encore : « Les purificateurs d’air répartis dans la salle garantissent que l’air de toutes les zones de la salle de cinéma reste en permanence propre et exempt d’aérosols chargés de virus. »

La science recommande l’utilisation de purificateurs d’air mobiles à haute performance équipés de filtres HEPA.

Les purificateurs d’air haute performance équipés de filtres HEPA de classe 14 (certifiés selon la norme EN 1822) sont recommandés par la science. Le professeur d’université allemand Christian Kähler a examiné différents purificateurs d’air ambiant à l’université des forces armées fédérales de Munich. Dans ses études sur les purificateurs d’air haute performance TAC V+, l’expert en aérosols conclut :

« Si vous faites fonctionner ce système en permanence, aucun humain ne parviendra à produire une concentration d’aérosols de niveau infectieux dans une pièce. »
Professeur Dr. Christian Kähler, Université des Forces Armées Fédérales de Munich

Le rideau final est loin de tomber sur « Odyssée ».

Lorsque le rideau original de 1914 rouvrira, si tout va bien, en juillet au cinéma « Odyssée », les visiteurs devraient pouvoir se concentrer sur le film sans craindre d’être infectés et profiter de l’atmosphère unique, déclare M. GUNALTAY. Sans avoir à s’inquiéter de contracter le corona virus. Avant la pandémie, environ 56 000 cinéastes venaient chaque année à la seule « Odyssée ». M. GUNALTAY  dit qu’il est fier de pouvoir offrir à tant de personnes un moment d’insouciance. Il espère que son exemple fera jurisprudence et que d’autres cinémas lui emboîteront le pas.

Les épurateurs d’air mobiles à haute performance de la série TAC sont disponibles en plusieurs couleurs et variantes d’équipement auprès de la Société TROTEC France.

Nous nous ferons un plaisir de vous conseiller personnellement sur nos solutions techniques de lutte contre les infections pour la culture, le cinéma et le théâtre :

Trotec GmbH, M. Jean-Luc JUNG
Téléphone : 06.33.74.35.50
jean-luc.jung@trotec.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*