Tél: +33 390 29 48-18 Du lundi au jeudi : 8 h - 17 h 30
Vendredi : 8 h - 17 h 00

La culture des orchidées est un art, les fleurs elles-mêmes sont un chef-d’oeuvre de la nature. Cet article présente quelques notions sur le matériel et les conditions nécessaires à l’entretien des Orchidaceae.

Le matériel

Pour bien démarrer, il vous faut le matériel de base commun à tous les jardiniers : un arrosoir, des étiquettes, un sécateur, un pulvérisateur et un thermomètre min/max car les orchidées sont sensibles aux différences de température.

En plus de ce matériel, vous aurez besoin d’outils plus spécifiques :

• Hygromètre : pour surveillez l’hygrométrie
• Pots transparents : pour voir l’état des racines et l’humidité dans le pot
• Pots ajourés : pour une bonne ventillation des racines
• Plaques de liège , écorces : pour acrocher les épyphites
• Bacs remplis de billes d’argile : à remplir d’eau pour une bonne hygrométrie
• Substrats : fait l’objet d’un paragraphe particulier

L’emplacement

En général, les orchidées doivent profiter d’une bonne luminosité sans être exposées aux rayons directs du soleil. Evitez toute source de chaleur et aérez modérément sans faire de courants d’air.

Le substrat

Contrairement à la majorité des plantes, les orchidées ne poussent pas dans de la terre ou du terreau. De nombreuses espèces poussent par exemple dans les arbres. Elles ont besoin d’un mélange spécial drainant. Si vous êtes débutant, achetez un mélange tout prêt. Lorsque vous aurez acquis assez d’expérience, vous pourrez faire votre propre compost.

La température

La famille des orchidées compte une multitude d’espèces à travers le monde. Les orchidées poussent donc logiquement dans des climats très divers. Pour connaître les exigences de chaque plante en ce qui concerne la température, demandez conseil à votre vendeur.

L’hygrométrie

Les orchidées ont besoin d’une humidité autour de 60 % pour bien se développer. Il est recommandé de se procurer un thermo-hygromètre pour déterminer et contrôler l’hygrométrie du lieu où elles sont installées. Pour garantir une bonne hygrométrie, vous pouvez :

• Regrouper les plantes pour créer un micro-climat
• Vaporiser les racines et les feuilles
• Installer un brumisateur à déclenchement automatique
• Opter pour un humidificateur professionnel

Attention ! Le fond des pots ne doit pas baigner dans l’eau : posez-les sur des billes d’argiles. Vous pouvez également utiliser un feutre horticole qui retient bien l’humidité. L’évaporation étant proportionnelle à la surface d’eau en contact avec l’air, optez pour de grands plateaux plutôt que pour des bacs profonds.

Cette entrée a été publiée dans TROTEC, Loisirs, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

  • Thèmes d’actualité

  • Archives

Top Keywords for http://www.trotec-blog.com/fr/trotec/limportance-de-lhygrometrie-pour-les-orchidees/