Tél: +33 390 29 48-18 Du lundi au jeudi : 8 h - 17 h 30
Vendredi : 8 h - 17 h 00

Au large de Stromness, petite ville insulaire des Orcades à 16 km de la côte nord écossaise, la communauté scientifique travaille activement au développement de l’énergie de demain. Transformer profitablement l’énergie de la mer en électricité, c’est l’objectif du Centre européen d’énergie marine.

Particulièrement adaptée à ce type de production d’énergie de par la puissance de ses vents, marées et vagues, la zone du détroit dans laquelle se trouve Stromness offre au monde entier la possibilité de tester dans des conditions uniques des prototypes d’hydroliennes.

L’énergie hydrolienne présente un grand avantage par rapport à l’énergie éolienne ou solaire : son indépendance par rapport à la météo. Marées (énergie marémotrice) et courants (énergie houlomotrice) sont prévisibles dans le temps et en intensité. Il est donc possible d’estimer la production électrique.

Autre argument en faveur de l’énergie marine : les hydroliennes produisent une énergie propre en termes d’émissions de Co2 et de déchets radioactifs.

Le Royaume-Uni est le premier producteur d’énergie hydrolienne. La France et le Portugal, où se trouve d’ailleurs la première ferme hydrolienne au monde, ont également un fort potentiel.

La production d’énergie par le biais des hydroliennes se trouve cependant encore à un stade expérimental. Le manque d’investissements est un obstacle à l’exploitation industrielle de la technique. En attendant l’avènement de l’ère de l’énergie renouvelable, à nous d’économiser l’énergie.

Cette entrée a été publiée dans TROTEC, À la une, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

  • Thèmes d’actualité

  • Archives

Top Keywords for http://www.trotec-blog.com/fr/trotec/lelectricite-qui-vient-de-la-mer/