Tél: +33 390 29 48-18 Du lundi au jeudi : 8 h - 17 h 30
Vendredi : 8 h - 17 h 00

Grenelle de l’environnement, éco-construction, Plan Bâtiment : les artisans du bâtiment doivent se plier à de nouvelles contraintes. Les enjeux du développement durable sont-ils bien compris ? Comment les artisans réagissent-ils face au Grenelle ? CER France et Ipsos ont mené l’enquête.

Lancé en janvier 2009, le Plan Bâtiment a pour mission de mettre en œuvre les mesures du Grenelle pour réduire les gaz à effet de serre et la consommation d’énergie. Il a modifié l’ensemble du monde de la construction, des réglementations au financement, en passant par les formations. Alors, comment les artisans du bâtiment appréhendent-ils l’éco-construction ?*

Une opportunité pour le bâtiment

Les chantiers verts voient le jour un peu partout et le Grenelle devrait créer de nouveaux emplois. Toutefois, le passage à l’éco-construction se heurte à trois grands obstacles : la faible demande des acheteurs, les difficultés à obtenir des aides financières ainsi que le manque de formation et d’accompagnement.

Le label comme sigle de qualité

Les entreprises sont encore peu nombreuses à avoir obtenu un label ou une certification environnementale. Parmi les labellisations prisées, notons Qualisol, QualiPV, Qualibois, Eco Artisan, Qualibat et Label Eco. D’après l’étude*, 75 % d’entre elles n’en veulent pas à l’heure actuelle.

Ceci dit, les artisans sont nombreux à déclarer que le développement durable joue un rôle important dans la pratique de leur métier. Ainsi, certains trient déjà leurs déchets, oeuvrent à améliorer les conditions de travail de leurs salariés ou s’efforcent de réduire leur consommation d’électricité ou d’eau.

Trotec et les artisans

Trotec aimerait honorer les artisans qui s’engagent dans l’éco-contruction et qui utilisent ses appareils et instruments de mesure. Caméra thermique, humidimètre ou déshumidificateur, si vous êtes déjà client, n’hésitez pas à nous contacter pour nous raconter quels appareils de marque Trotec vous utilisez jours après jour sur vos chantiers.

* Article rédigé sur la base de l’enquête téléphonique réalisée par Ipsos selon la méthode des quotas du 14 au 17 septembre 2010 auprès de 500 artisans appartenant à des entreprises du bâtiment de 0 à 5 salariés.

Cette entrée a été publiée dans TROTEC, À la une, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

  • Thèmes d’actualité

  • Archives

Top Keywords for http://www.trotec-blog.com/fr/trotec/artisans-du-batiment-et-consequences-du-grenelle/