Tél: +33 390 29 48-18 Du lundi au jeudi : 8 h - 17 h 30
Vendredi : 8 h - 17 h 00

Le point commun des bougies parfumées, vernis des portes, peintures murales, déodorants et sprays d’intérieur ? Les émissions de polluants. Au vu des chiffres sur l’augmentation des maladies respiratoires allergiques et des cancers liés à des facteurs environnementaux, mieux vaut prendre conscience de ces dangers insidieux pour pouvoir prendre les mesures nécessaires.

Métro-boulot-dodo. Nous passons le plus clair de notre temps dans des endroits confinés : maison, travail, école, transports, magasins. Dans ce cadre, la qualité de l’air que nous y respirons peut entraîner des gênes à court terme (irritations des yeux, des voies respiratoires et de la peau, fatigue, angoisse, migraine) et des pathologies à long terme (cancer, allergies), voire même se révéler mortel (après une intoxication au monoxyde de carbone par ex.).

Les polluants de l’air intérieur

Les polluants qui affectent la qualité de l’air intérieur proviennent de sources très diverses et peuvent être de nature biologique, particulaire, chimique ou physique. Les polluants de l’air intérieur sont catégorisés en quatre classes de priorité en fonction, notamment, de leur toxicité et leur fréquence d’apparition dans l’air et la poussière des bâtiments.

Les polluants biologiques

Les biocontaminants sont les plus connus car ce sont aussi les plus communs : ce sont les allergènes de chien et de chat, les acariens, les blattes, les endotoxines, les pollens, l’humidité et les moisissures. Les personnes qui y sont sensibles souffrent d’asthme et d’allergies.

Les polluants particulaires

Ce sont des polluants omniprésents mais que l’on sous-estime ou que l’on ignore. Les particules, ou aérosols, proviennent de l’air extérieur qui chargé de divers effluents, de la fumée de tabac mais aussi de la cuisine et du ménage. Ils peuvent entraîner des troubles respiratoires et cardio-pulmonaires.

Les polluants chimiques

Les composés chimiques, dont les composés organiques volatils, peuvent causer des troubles rénaux, respiratoires et neurologiques. Le formaldéhyde, le plus fréquent et le plus présent appartient aux produits cancérogènes avérés pour l’homme et est présent dans les panneaux en agglo, les peintures, les colles, les produits de nettoyage, les textiles (comme apprêt et conservateur), les livres et magazines neufs, la fumée de tabac, les photocopieurs, dans les bougies en combustion et bien d’autres.

Les polluants physiques

Les polluants physiques comprennent les champs électromagnétiques ainsi que l’irridiation naturelle du sol, de l’eau et des matériaux de construction en radon et rayonnements gamma. Ce type de pollution est très nocive et peut induire des cancers, des mutations génétiques, et des perturbations au niveau du système nerveux.

Une liste impressionnante qui, sans se vouloir alarmante, met le doigt sur les dangers réels que comporte notre environnement. La pollution de l’air intérieur nous concerne tous. Pour les personnes les plus sensibles (nourrissons, personnes âgées, au système immunitaire fragilisé ou souffrant d’une maladie pulmonaire), une solution s’impose.

augmenter la qualité de l'air intérieur avec un purificateur

Des gestes simples

  • Aérez, en particulier après les activités qui génèrent beaucoup d’humidité (bain, douche, cuisson) mais aussi après l’installation de nouveaux meubles et d’objets de décoration et lorsque vous bricolez.
  • Si vous avez des tâches de moisissure, lavez les surfaces touchées à l’eau de Javel. Si les surfaces moisies sont trop importantes ou si le problème subsiste sans que vous ayez pu en trouver la cause, faites appel à un professionnel.
  • Faites régulièrement vérifier vos appareils de combustion et votre VMC et faites faire le ramonage des conduits de fumée. Nettoyez régulièrement les brûleurs de votre gazinière : les flammes doivent être bleues et courtes et ne pas noircir les casseroles.
  • Utilisez les chauffages mobiles à gaz uniquement dans des endroits bien ventilés.

Aide technique

* Prix en vigueur au moment de la publication de cet article, sur le site Web de trotec24, non contractuels, sans engagement de notre part, sous réserve de modification et dans la limite des stocks disponibles !

Cette entrée a été publiée dans TROTEC, Santé, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à La pollution de l’air intérieur : un poison insidieux

  1. Ping : Le point de vue de l’OMS sur l’humidité | Trotec Group Blog – Français

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

  • Thèmes d’actualité

  • Archives

Top Keywords for http://www.trotec-blog.com/fr/trotec/pollution-de-lair-interieur-un-poison-insidieux/